Home / Livres / Fantasy / Le voyage vers nulle-part de Carmen Messmer : science vs magie

Le voyage vers nulle-part de Carmen Messmer : science vs magie

five-stars
Le voyage vers nulle-part Le voyage vers nulle-part de Carmen Messmer : science vs magiele 24 octobre 2012
Pages: 384

Les Elémentales tome 3 - Les Soeurs des Eléments se retrouvent prises dans un piège qui semble sans issue. Même leurs fabuleux pouvoirs ne semblent pas capables de les sauver de la perfidie du ténébreux Moloth. Quelle aide peuvent-elle attendre de deux humains, d'un nain, d'un elfe, d'un scorpe et d'un lézark ? Dans cette partie inexorable qui se joue sur l'échiquier de l'univers, les pièces maîtresses semblent bien se trouver entre les mains du Noir Souverain. Une Aventure Pour Tous Publics.

« Le voyage vers nulle part » est le troisième tome de la série « Les Elémentales » dont j’ai eu le plaisir de critiquer « le maître Nécromant » et « les griffes de Moloth« . Je suis ravie de revoir, dans cet opus, l’intégralité des héros. Cela m’a permis de retrouver l’humour des échanges elfe-nain en particulier et ce cher scorpe, qui, malgré que je déteste les insectes, était devenu mon animal de compagnie familier.

Je vous avais parlé dans « les griffes de Moloth » de cette impression de témoignage. Dans celui-ci l’impression s’intensifie pour en devenir un véritable crève-coeur parfois.

La lecture de notre monde par ce monde futur n’est rien de moins qu’un cri poignant pour réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Si le titre de ce livre « le voyage vers nulle-part » sert à illustrer l’aventure des héros dans un désert pas comme les autres, c’est aussi, je pense, le voyage que NOUS sommes entrain de faire actuellement avec notre planète et notre adoration sans limite pour la science.

Elément différent aussi pour cet opus, la création d’une cosmogonie très logique. La création du monde et son fonctionnement y est décrite de façon très pertinente et, bien que l’auteur insiste qu’il s’agit là d’une oeuvre de fiction, on ne peut que saluer l’explication presque mathématique qu’elle donne tant de la création de notre univers que du sens même du destin.

Contrairement à beaucoup d’oeuvres de fantasy, ici aussi, pas de fioriture, de centaines de Dieux ou de rituels divers rendant ce livre encore pus attrayant pour les personnes qui ne sont pas forcément des lecteurs de fantasy à la base.

Le voyage vers nulle-part, continue donc avec la même efficacité que les tomes précédents, à nous emporter plus loin dans le monde créé par l’auteur. L’écriture est toujours égale et l’histoire agréable à lire. C’est donc sans hésiter que je garde pour celui-ci les 5 étoiles que l’oeuvre a méritées jusque là.

five-stars

Check Also

L’esclave de C.S Pacat : fantasy à la sauce gréco-romaine (enfin quand je dis sauce …. )

L’histoire présentée était plutôt alléchante : un prince évincé du trône par son demi-frère et offert …

One comment

  1. Bonjour Ciena,
    Je suis très flattée de mériter à nouveau ces 5 étoiles car la difficulté, pour un auteur, est non seulement de bien mener son histoire mais de rester constant sur la durée.
    Votre perception des Elémentales est toujours pertinente et sonne juste.
    Merci de cette lecture argumentée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.