Home / Livres / SF / Les sages de Sapientes de Maud Le coq

Les sages de Sapientes de Maud Le coq

four-stars
Les sages de Sapientes Les sages de Sapientes de Maud Le coqle 22 aout 2016
Pages: 274

Milanka a 14 ans. Farouche et rebelle, elle mène une existence bien solitaire entre une mère à moitié dépressive et un père absent. Mais un jour, elle se rend chez lui, et sa vie bascule. Des inconnus présents dans la maison l'embarquent vers une autre dimension, Terra Olivera, dont la capitale est Sapientes. Retenue contre son gré dans cet univers étranger, Milanka apprend que celui qui lui a donné la vie y est né et qu'elle-même est donc originaire de cette planète. On lui révèle aussi que les Sages de Sapientes ont jeté son père en prison. Pourquoi ? En essayant de le découvrir, Milanka plonge au cœur d'un mystère dont l'enjeu est la sauvegarde de Terra Olivera, territoire pur et vierge de toute pollution dont il faut cacher l'existence aux hommes. Milanka, à la fois Terrienne et Sapiente, parviendra-t-elle à éviter le pire pour ses deux mondes ? Et Rodrigue, le garçon de son âge avec qui elle s'est liée d'amitié, est-il véritablement un allié ?

Vous recherchez un livre frais et qui aborde des thèmes tels que l’écologie, la différence de culture ou l’endoctrinement des jeunes? Alors foncez et lancez vous dans la lecture de ce livre.

En voyant la couverture du livre où apparaît une magnifique jeune fille rousse, je me doutais que j’allais plonger dans l’univers d’une jeune adolescente. Un énième livre parlant d’amourettes? Oui, mais pas que. Et c’est ça qui fait la force de ce livre. On plonge dans la vie de Milanka dès les premières pages. Une petite fille vivant avec sa mère et qui est abandonnée par son père. Un thème récurrent dans notre société actuelle où le divorce est omniprésent. Mais on s’aperçoit au fil des pages que l’abandon de son père est lié au mystère de la naissance de Milanka. Cette histoire nous menant dans un autre monde aborde différents thèmes chers à l’auteur. Tout d’abord l’écologie via la différence évoquée entre les deux planètes. Terra Olivera est un monde où l’Homme vit en harmonie avec la nature tandis que la planète terre est détruite par la bêtise et l’ignorance de l’être humain.

La différence des cultures et la peur qui mène à la haine de l’autre est abordée subtilement. Les habitants de Terra Olivera ont peur des habitants de la Terre et cette peur induit une grande méfiance vis-à-vis de Milanka et Rodrigue.

Enfin l’endoctrinement est abordé dans la dernière partie du roman via Rodrigue. Sans trop en dévoiler, on s’aperçoit que les adolescents sont très influençables et on peut aisément faire le parallèle avec ce qui se passe actuellement et l’engouement des jeunes pour ce qu’on appelle « la guerre sainte ».

Et l’histoire d’amour ne fait pas de ce livre un roman à l’eau de rose car elle est évoquée de façon subtile. Les héros s’attachent l’un à l’autre mais sans effusion de sentiment.

Les trois thèmes principaux sont abordés avec légèreté et humour, c’est pourquoi l’histoire de ce roman est novatrice. J’accorderai donc une étoile pour l’histoire.

Quant aux personnages, celle qui se démarque, c’est Milanka. Jeune fille forte au caractère bien trempé, elle a grandi auprès d’une mère démissionnaire. L’absence de son père l’a poussé à grandir plus vite que les autres. Reflet d’une société qui pousse les enfants à grandir et à se responsabiliser bien trop tôt. C’est ce que j’ai apprécié dans ce livre car on peut facilement s’identifier aux héros.

Les autres personnages et surtout les habitants de Terra Olivera sont tous tellement bien décrits que l’on a l’impression de les avoir devant les yeux. Des couleurs chatoyantes, des gens simples et heureux, vivant simplement, voilà ce qui pourrait décrire les habitants de terra Olivera. Et l’écriture fluide et bien rythmée fait que l’on ne s’ennuie pas du tout à la lecture de ce livre.

Donc même si ce roman est destiné aux adolescents, il m’a beaucoup plu et j’attends la suite avec impatience.

En résumé, les personnages et l’écriture méritent amplement chacun leur étoile.

Et j’ajouterai une étoile supplémentaire pour l’originalité des thèmes abordés et la qualité de la couverture.

four-stars

Check Also

Auriane de Cecile KOPPEL : Un livre de SF ? Un conte philosophique ? Les deux et plus encore

Ce livre est une grande surprise. D’une part parce qu’ayant rencontré l’auteure (une interview est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.