Home / Livres / Horreur / « L’institut » de Stephen King : Vous n’en croirez pas votre oreille
L'institut

« L’institut » de Stephen King : Vous n’en croirez pas votre oreille

five-stars
L'Institut « L’institut » de Stephen King : Vous n’en croirez pas votre oreillepar Stephen King
édité par Audiolib le 15 avril 2020
Pages: 608
Ce livre peut ne pas être adapté à tous les publics

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.

Luke se réveille à l'Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu'elle n'a pas de fenêtre. Dans le couloir, d'autres portes cachent d'autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.

Que font-ils là ? Qu'attend-on d'eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s'enfuir ?

Aussi angoissant que Charlie, d'une puissance d'évocation égale à Ça, L'Institut nous entraîne dans un monde totalitaire... qui ressemble étrangement au nôtre. Le nouveau chef-d'oeuvre de Stephen King.

Non je n’ai pas fait une erreur dans le titre mais seuls ceux qui auront lus le livre comprendront…. 🙂

Comme beaucoup de fans de Stephen King, j’ai remarqué que plus le temps passait et moins ses livres étaient bons.

La patte, la marque spécifique de l’auteur disparaissait au fur et à mesure que ses livres passaient au format télévisuel.

Petit à petit, d’ailleurs, nous avons tous remarqué que ceux-ci devenaient rapidement bien plus des scénarios que les romans de qualité qui ont fait la légende du King.

Mais quand on en lit depuis plus de trente ans, on se doit de continuer à lire.

Pour une fois, j’avais décidé d’innover en lisant la version papier puis écouter la version audio et, mes amis, je vous avouerais que j’ai pris une claque.

Tout y est :

  • L’angoisse rampante qui se développe à chaque page.
  • L’odeur de chloroforme que vous avez l’impression de sentir à chaque passage d’une infirmière de l’Institut.
  • Le cauchemar des enfants, qui, cette fois-ci sont tourmentés par de vrais humains (et quand je dis tourmentés je passerai sur les scènes très détaillées des tortures qu’on leur inflige).
  • Le héros improbable, qui ne demandait rien à personne.

Pour ceux qui connaissent bien Stephen King, surveillez attentivement les œufs de pâque laissés par le maître. « L’Institut », comme une bonne partie de ses livres, jette pas mal de d’indices sur d’autres histoires.

Allez, parce que je suis gentille je vous en donnerai juste un : « Shining ».

Si, comme moi, vous avez plaisir à lire les formats « pavés » d’Albin Michel, n’hésitez pas.

Pour une fois j’ai aussi tenté la version audio de chez « AUDIOLIB », lue par Benjamin Jungers.

Ne vous privez surtout pas de l’expérience. Ce narrateur est un véritable génie dont on se demande combien de voix il a exactement. De la petite fille apeurée au médecin tortionnaire, tous ont leur personnalité, leur ton et Benjamin Jungers les fait tellement ressortir qu’il m’est arrivé de crier des « Non, pas possible ! » pendant que je l’écoutais, au casque, dans la rue.

Le livre audio dure 19 heures. La version papier fait 608 pages.

L’ambiance musicale qui accompagne l’histoire a été idéalement choisie. Je recommencerai l’expérience sans hésiter.

SI dernièrement vous avez été déçue des derniers ouvrages du King, essayez celui-là mais si vous avez des enfants, je crains que vous n’ayez beaucoup de problèmes pour dormir par la suite.

 

 

 

five-stars

Check Also

« Les contes interdits » tiennent-ils leurs promesses ?

Il y a peu de temps, un lecteur du blog m’a envoyé un message pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + dix-neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.